Commission Histoire de Lens

histoire lens

Un Comité de pilotage dynamique anime cette Commission qui vise à mieux faire connaître Lens dans son environnement et ses habitants, au cours des siècles.

  • Elle fait appel à des conférenciers, des historiens, des membres du Comité des Sages ou des personnalités, mémoires vivantes de notre région, qui ont vécu des événements marquants.
    Exemples :
    – circuit des tombes de personnalités de Lens
    – conférence de M. Prilaux sur les découvertes archéologiques  à Avion
    – conférences de Mme Plessis sur les Comtes de Boulogne et de Lens
    – témoignages sur l’institution Sainte Ide
    – conférence de M. Lefebvre sur le reconstruction de Lens entre les deux guerres
    – …
  • Elle organise chaque année des visites diverses et des excursions d’une journée sur des thèmes relatifs à l’Histoire de Lens ou traités en cours d’année (comme à Boulogne en 2011, dans le Cambrésis et au Centre historique minier en 2012)
  • Elle a déjà réalisé deux expositions (disponibles) sur Lens et sur la catastrophe de Courrières.

→ (voir articles dans  On parle de nous …)

« Venez retrouver vos racines et partager vos souvenirs au cours de nos réunions, conférences ou visites».

 

♦ jeudi 24 MAI 2018
voyage à SAINT QUENTIN

Le jeudi 24 mai 2018, suite à la conférence sur Auguste LABOURET, quarante sept membres du Comité des Sages sont partis à Saint-Quentin pour découvrir quelques monuments de style « Art Déco »

Après un agréable voyage accompagné d’une fine pluie, ils sont arrivés à destination et étaient attendus par le guide-conférencier qui a commenté et fait découvrir le Buffet de la gare, une pure merveille de l’art déco, réalisé par Auguste Labourt.

                         → voir le reportage photos « Le Buffet de la Gare »

Après cette visite très intéressante, nous avons eu le privilège d’un concert de carillon par Monsieur Francis CREPIN.

Tout cela fort agréablement nous a conduit à l’heure du déjeuner où nous avons pu découvrir les merveilleuses verrières, elles aussi « Art-Déco » du restaurant « Le Grand Café de l’Univers »

                         → voir le reportage photos « Le Grand Café de l’Univers »

Après un délicieux repas et un accueil chaleureux, nous avons regagné l’Hôtel de Ville achevé en 1509 qui s’est transformé au fil des siècles. L’exubérance du style gothique et l’ambiance feutrée « Art Déco » cohabitent chaleureusement.

                         → voir le reportage photos « L’Hôtel de Ville »

Pour clôturer cette très bonne journée, nous étions attendus à la Basilique datant de 1876 qui est aussi une pure merveille d’architecture gothique. Cependant, certains vitraux sont « Art Déco » œuvre de Georges Bourgeot.

Le prêtre qui nous a accueilli : François GOLDENBERG a éclairé les néophytes que nous sommes et présenté avec humour cet édifice impressionnant.
Il a ponctué ses propos d’anecdotes intéressantes qui ont fait participer tout le groupe.
                           

                                → voir le reportage photos « La Basilique »

Après ce beau programme et cette agréable journée partagée, nous remercions chaleureusement les participants et espérons les retrouver prochainement pour de nouvelles escapades.

 

♦ jeudi 1 mars 2018
CONFÉRENCE « auguste labouret »

Un grand MERCI  à Catherine PLESSIS, notre conférencière « attitrée », pour l’énorme travail qu’elle a réalisé afin de découvrir ce « Gargantua du vitrail et de la mosaïque », comme elle l’a surnommé !

Le nombreuses personnes présentes ont été passionnées par son exposé agrémenté de quelques documents d’époque que nous n’avons pas pensé photographier.

Par contre, voici le texte de son intervention qu’elle nous a aimablement confié.

            → Texte Conférence de Catherine PLESSIS sur Auguste LABOURET

 

♦ jeudi 28 septembre 2017
CONFÉRENCE « nos rues et nos édifices lensois nous parlent encore ! »

Toute l’équipe de la Commission Histoire de Lens a présenté une conférence de haut niveau en invitant les participants à sillonner les rues de Lens pour y redécouvrir des édifices connus et les noms de célèbres Lensois qu’ils portent.


La nombreuse assistance apprécia toutes les précisions que chaque orateur apporta.
Elle salua le magnifique travail de recherche qui fut effectué durant un an et la qualité de la présentation qui est l’œuvre de Jean LEDEZ.

Le Comité des Sages s’enorgueillit d’avoir une telle équipe de personnes passionnées et passionnantes !

♦ jeudi 1 juin 2017
# Visite de la carrière wellington
Mémorial de la Bataille d’arras


Excellente et impressionnante découverte de ce lieu dédié aux hommes de la compagnie des tunneliers néo-zélandais qui ont aménagé 8 kms de tunnels fin 1916, dans d’anciennes carrières sous la ville d’Arras !

La Carrière Wellington, mémorial de la Bataille d’Arras

A la fin de l’année 1916, le secteur d’Arras est pressenti par les Etats Majors alliés pour être la base de départ d’une offensive de diversion. Cette action, combinée avec une attaque d’envergure dans le secteur français, devait attirer les troupes de réserve allemandes et faciliter la rupture des lignes ennemies entre Soissons et Reims.
A partir de ce moment, les Britanniques organisent l’attaque prévue pour le mois d’avril 1917. Le principal souci du haut commandement est de concentrer des troupes en grand nombre sans attirer l’attention de l’adversaire. Un vaste réseau souterrain va alors être réalisé, il permettra aux troupes anglaises de surgir à quelques dizaines de mètres devant les premières lignes ennemies sans avoir à subir le feu ennemi lors du passage dans le no man’s land. C’est aux tunneliers néo-zélandais que l’on doit en grande partie l’aménagement des vingt-deux kilomètres de cheminements souterrains, d’une carrière à l’autre. Ces lieux étaient agencés pour répondre aux besoins élémentaires des hommes : des cuisines, des douches, un hôpital, des latrines ont été réalisées. Ces souterrains ont pu accueillir plus de 24000 hommes, soit l’équivalent de la population de la ville d’Arras à la veille du 1er conflit mondial.

Au cours de la Bataille d’Arras du 9 avril au 16 mai :

Le gain de terrain a permis le recul de la zone de combat sur une profondeur d’une dizaine de kilomètres et le désenclavement de la ville d’Arras. Mais le bilan humain est lourd :

  • 20 000 prisonniers allemands
  • Saisie d’un important stock d’armes ennemies
  • Pertes allemandes : 120 000 victimes (morts, disparus et blessés)
  • Pertes  britanniques : 150 000 victimes (morts, disparus et blessés) – Environ  4 000 pertes par jour

REPORTAGES PHOTOS :

                       → voir La vie quotidienne dans la carrière
                       → voir Portraits de soldats
                       → voir Dessins de soldats
                       → voir Graffitis

 

 

♦ jeudi 20 avril 2017
# Visite de la Villa Cavrois : GRANDIOSE !


Suite à la conférence sur l’Art Déco, la commission Histoire de Lens du Comité des Sages a organisé une superbe sortie à Croix, pour découvrir la Villa Cavrois, une œuvre architecturale impressionnante qui a enchanté les 48 personnes qui ont eu la chance d’y participer !

Ce grand château moderne est exceptionnel pour deux raisons : sa conception d’origine, par l’architecte Robert Mallet-Stevens en 1929 et ensuite sa magnifique restauration à l’identique, après le saccage dont il fit l’objet.

Au sein du mouvement moderne, elle constitue un exemple singulier sur le rapport entre architecture et décor. C’est une œuvre totale puisqu’il a dessiné tout le décor intérieur dans ses moindres détails, ainsi que la conception des jardins.

  ♣ Voir albums photos

           → ALBUM CAVROIS [01] – Vues extérieures
           → ALBUM CAVROIS [02] – Jardin
           → ALBUM CAVROIS [03] – Vues intérieures
           → ALBUM CAVROIS [04] – Insolites

♦ jeudi 2 mars 2017
CONFÉRENCE ”L’ART DÉCO dans le pays de lens-liévin”

La commission Histoire de Lens du Comité des Sages et l’Office de Tourisme et du Patrimoine de Lens-Liévin organisèrent cette conférence sur l’Art Déco
qui s’inscrivait dans le programme du ”Printemps de l’Art Déco”

Ce fut une brillante conférence qu’animèrent, avec brio, Tino CIOFFI et Thérèse MAILLARD (Guides conférenciers de l’Office de Tourisme et du Patrimoine de Lens-Liévin)

`

 

 

 

 

 

 

 

Ils firent un travail de recherche très poussé pour nous expliquer les caractéristiques de l’Art Déco qui a suivi l’Art Nouveau.

Et pour nous présenter les spécificités de ce style à travers les monuments du Pays de Lens-Liévin.

Le nombreux public de connaisseurs fut émerveillé par leur prestation.

Pour sûr, les personnes présentes ne vont pas manquer de sillonner la région et marcher la tête en l’air pour repérer les motifs Art Déco qu’ils ne connaissaient pas !

♦ jeudi 27 octobre 2016
CONFÉRENCEs ”L’HISTOIRE DES GÉANTS LENSOIS”


« LA SAUVEGARDE DU CHEVALET  Félix Bollaert  de la FOSSE 13 BIS de la Mine de LENS »

 

2 Conférences exceptionnelles par les fondateurs de deux nouvelles Associations
Messieurs ARNAUD DESMARETZ et  DENIS CARON

Une nombreuse assistance fut sous le charme des orateurs qui présentèrent leur association avec fougue et passion !


♦ jeudi 21 avril 2016
CONFÉRENCE « DE LOUIS XIV À NOS JOURS »

♦ jeudi 25 février 2016
CONFÉRENCE « nos rues, nos cités nous parlent! »

Orchestrée par Jean LEDEZ, toute l’équipe de la Commission Histoire de Lens proposa un exposé-diaporama très passionnant.

Elle nous remémora ou nous fit découvrir les noms de Lensois ou de personnes ayant marqué l’histoire de Lens, que portent des rues, des monuments, des institutions ou des cités : E. BOLLAERT, E. SCHAFFNER, SAINT LÉGER, GRAND CONDÉ, A. HORNEZ, A. LUCAS, M. GARIN, F. GAUTHIER, Rue des JARDINS, E. ZOLA, C. DESPICHT, A. BÉHAL

      → voir le reportage photos

Les membres de l’équipe alternèrent leurs prises de paroles pour nous présenter le fruit de leurs brillantes recherches.

     → voir le reportage photos

Une prestation de qualité qu’apprécia la nombreuse assistance.

  → voir ARTICLES DE PRESSE

♦jeudi 5 novembre 2015
CONFÉRENCE « L’évolution des loisirs et du tourisme à lens et sa région »


Elle fut animée par Madame MAURAND, Directrice de l’Office de tourisme, qui sut passionner le public présent, par les rappels des loisirs traditionnels, parfois oubliés, du bassin minier. Ils furent l’occasion d’un aller-retour avec des participants qui avaient de nombreuses anecdotes à signaler.

 

 

 

 

Elle fit également un exposé sur l’importance des différentes formes de tourisme dans notre région.

     → voir article VdN   

 

 

♦ vendredi 4 septembre 2015
SPECTACLE SON ET LUMIÈRES : « histoire et rêves d’artois »

Toujours dans le cycle historique de notre région : participation à la soirée Spectacle du Son et Lumières de Saint Laurent Blangy (62). Un moment féérique !

♦ jeudi 21 mai 2015
Sortie en après-midi à BOUVINES (59)

En relation avec la conférence de Mme PLESSIS Dans l’église de Bouvines , visite guidée des vitraux relatant la célèbre bataille par Mr J.L. PELON président des Amis de Bouvines suivie d’un passage à l‘Institut Horticole et Agricole de Genech (59) où un excellent et copieux goûter fait maison nous attendait durant lequel l’historique nous a été fait avec remise d’une brochure cartonnée à chaque participant, suivi d’un achalandage au magasin de l’Institut.

♦ jeudi 23 avril 2015
CONFÉRENCE: « lens ET L’HISTOIRE DE L’ARTOIS »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une assistance, comme d’habitude, très attentive et passionnée, a apprécié la conférence animée par Mme Catherine PLESSIS, professeur d’Histoire-Géographie.

Elle expliqua comment Lens fut au coeur de l’histoire troublée et mouvementée du Comté d’Artois, cette région frontalière dont le sort fut soumis aux invasions, aux guerres, aux démembrements et aux redistributions incessantes.

Une histoire riche et complexe qu’elle sut présenter avec brio !

♦ Vendredi 21 novembre 2014
Conférence: « lens, les cartes et l’ign »

Elle a brillamment été animée par M. Olivier PLESSIS, ingénieur cartographe, chargé de produit cartographique à l’Institut National de l’Information Géographique et Forestière.

Devant un nombreux public de connaisseurs,

il a expliqué comment est réalisée une carte et a présenté une brève histoire de la cartographie jusqu’aux missions de l’IGN, en prenant comme fil rouge, la ville de Lens, dont il nous présenta différentes cartes, à des époques différentes.

♦ JEUDI 22 MAI 2014
VOYAGE À PÉRONNE et les lieux de la bataille de la somme :

En prolongement de la conférence de Catherine PLESSIS, la commission a organisé un circuit dans la région des combats de la Bataille de la Somme de juillet 1916.

  •      Visite de l’Historial de la Grande Guerre au Château de Péronne au cœur des champs de Bataillede la Somme. Il s’agit du premier Musée en Europe d’Histoire comparée. C’est la première fois qu’un musée présente au public toute la dimension de la guerre sur le front et à l’arrière.
  • Arrêt au Belvédère de Frise, lequel offre un panorama exceptionnel sur les étangs et marais de la Haute Vallée de la Somme. Ce site est lié au souvenir de l’écrivain Blaise Cendrars (1887-1961) qui a combattu sur la montagne de Frise avant d’être grièvement blessé en Champagne en 1915.
  • Arrêt à la Ferme de Guillaume Bleuet à Chuignes avec possibilité d’achat de produits de la ferme.
  • Visite du musée du petit train de la Haute Somme à Froissy et promenade en petit train sur une ligne historique construite par les armées françaises et Britanniques en 1916 pour la bataille de la Somme.

  • Arrêt à Longueval au monument élevé à la mémoire des Sud-Africains engagés dans ce conflit.
Une excellente journée, brillamment organisée par l’équipe de pilotage de la Commission Histoire de Lens. Les quelques cinquante personnes qui y ont participé en sont revenus extrêmement ravis.

                                                       → voir reportage photos

 

♦ vendredi 11 avril 2014
2ème CONFÉRENCE DE Catherine PLESSIS :
« la bataille de la somme »

Catherine PLESSIS  a conquis à nouveau le nombreux public composé de nombreux passionnés d’Histoire, en présentant les différentes étapes de cette terrible bataille :

Durant cette bataille, les forces britanniques et françaises tentèrent de percer les lignes allemandes fortifiées sur un front Nord-Sud de 45 kms.

– Elle fut précédée par une intense préparation d’artillerie, durant laquelle les soldats vécurent un véritable enfer! Le bruit des explosions sera entendue jusqu’en Angleterre !!!

♠  4000 pièces de canons utilisées
♠  1 730 000 coups de canos ( 3500 à la minute !!!)
♠  des tonnes d’obus (5 en moyenne par soldat allemand !)

 

 

 

 

 

 

 

– L’offensive du 1er juillet fut une véritable hécatombe et un échec !

♠  l’armée britannique perd 58 000 soldats dont 20 000 tués !

 

 

 

 

 

 

 

– Ce sera ensuite l’enlisement dans une abominable guerre d’usure, orchestrée par des généraux modifiant régulièrement leurs plans. Elle se terminera par l’arrêt des opérations en novembre.

– RESULTAT : Une véritable boucherie durant ces 5 mois de combats, pour “gagner“ 12 kms !!!
♠  1 060 000 victimes dont plus de 442 000 tués ou disparus
♠  3100 Allemands – 2976 Britanniques et 1437 Français tués en moyenne par jour !!!

Pour les Britanniques le coquelicot est le symbole associé à la mémoire des tués de la guerre (comme le bleuet l’est pour les Français).

♦ lundi 24 février 2014
conférence de Catherine plessis :
« à l’aube de la première guerre mondiale :
la période 1870 – 1914 »

 

 

 

 

 

 

 

Comme à son habitude, Mme Catherine PLESSIS a su captiver la nombreuse assistance composée de passionnés d’Histoire.


Elle présenta cette période menant à la 1ère Guerre Mondiale, sous différents aspects :
sociaux, économiques, techniques, culturels, politiques …Une conférence passionnante qui sera suivie d’autres, non moins intéressantes, dans le cadre du centenaire du début de cette guerre :

  • “Lens pendant cette même période“ prévue le lundi 17 mars, à 9h30, Salle Jacques Brel, par les membres de la Commission Histoire
  • “La Bataille de la Somme“ prévue le vendredi 11 Avril, à 14h30, Salle Jacques Brel, par Madame Catherine  Plessis.
                                                → voir article VdN dans « On parle de nous »

♦ jeudi 30 mai 2013
voyage à lucheux & sus-saint-léger

Sur la frontière de la Picardie et de la Région Nord Pas-de-Calais, la Commission Histoire du Comité des Sages de Lens a sillonné, ce 30 mai, par un temps d’automne, les villages mitoyens de Lucheux et de Sus-Saint-Léger, l’un se situant dans la Somme et l’autre dans le Pas de Calais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Lucheux est l’un des rares villages de France qui a conservé son Beffroi, son Château et son Eglise romane. Sus-Saint-Léger peut s’enorgueillir notamment d’une chapelle édifiée sur le lieu du martyr de Saint Léger. Le retour par les Châteaux de Grand-Rullecourt, Lignereuil et Givenchy-le-Noble et la superbe Allée de Tilleul qui unit ces deux derniers châteaux nous ont convaincus de la richesse de ces villages et de cette région au plan architectural, artistique et paysager.

Les guides des syndicats d’initiative de Doullens et des 2 sources de Bavincourt-l’Arbret nous ont entrainés dans l’histoire moyenâgeuse  de ce secteur et nous avons pu notamment : admirer les chapiteaux romans de l’Eglise de Lucheux, gambader jusqu’au donjon dans la prairie qui entoure les ruines importantes du château, apprendre que nous mettions nos pas dans ceux de Saint Léger et de Jeanne d’Arc et que notre « Poste » actuelle trouve son origine à Lucheux… et… bien d’autres choses encore.

N’oublions pas cette Salle des Carmes prêtée par la Mairie de Lucheux pour notre pique-nique où nous attendait un apéritif amical préparé par quelques-uns d’entre-nous.

 

 

 

 

 

 

La Commission Histoire a voulu aussi mettre en valeur la reconversion et le courage de ces agriculteurs qui, devant les problèmes actuels du monde paysan, cherchent et trouvent une issue à leurs difficultés financières. C’est ainsi que nous avons été accueilli pour un petit déjeuner au musée du Poney à Milly les Doullens en un lieu dit Konika et que chacun a pu emporter un fromage appelé « le p’tit dieu » du nom d’un site de Sus-Saint-Léger.  De part et d’autre, ces reconvertis ont pu exprimer leurs motivations et leurs engagements importants dans la nouvelle voie qu’ils ont choisie.
Claude Giraud

 

♦ lundi 15 avril 2013
conférence de Mme plessis : “lens au moyen-âge“

 

 

 

 

 

La Commission Histoire de Lens du Comité des Sages a écouté avec grand intérêt, Madame Plessis, professeur d’Histoire, sur le thème de « Lens au Moyen-âge », c’est-à-dire sur une très longue période allant du 5ème siècle à la fin du 15ème siècle.
Durant cette période, Lens au carrefour des routes menant à Lille, Douai, Arras et Béthune, est passée par traité, par mariage et de ce fait, par héritage, sous l’autorité successive des Comtes de Flandres, des ducs de Bourgogne avant d’être intégrée aux Pays-Bas Espagnols.
Lens fut possédée par de nombreux princes au cours des siècles : Les Comtes de Boulogne jusque vers 1160 – Les Comtes de Flandres pendant 30 ans – Les Rois de France de 1191 à 1237 –  Les Comtes d’Artois de 1237 à 1384 – Les Ducs de Bourgogne devenus Comtes de Flandres et d’Artois jusqu’à la fin du Moyen-âge.
Madame Plessis nous a détaillé le partage des pouvoirs entre Bailly, Seigneur et Bourgeois  avant de nous présenter Lens en tant que centre commercial, où l’on retrouve au 13ème siècle une halle échevinale, les différents corps de métiers, mais aussi des hôpitaux et une maladrerie pour les lépreux et les pestiférés. Lens sera également le centre  de nombreux établissements religieux : la Collégiale Notre Dame où l’on retrouve les reliques de Saint Wulgan, patron de la ville, mais aussi les églises Saint Léger, Saint Laurent, des couvents et des Chapelles isolées.
Enfin, Lens fut une ville visitée par les grands personnages de l’Histoire : au 9ème siècle les Rois viennent y chasser. Mahaut d’Artois y séjourne souvent, son neveu Robert d’Artois y sera élevé.  Y passeront aussi : Philippe le Hardi, Jean sans peur, Charles le Téméraire, Louis XI… Le château 1er castrum  près de la Collégiale dont l’origine remonte au début du Moyen-âge, et le château fort dont les premières fortifications datent de 1028 accueillent ces différentes personnalités.
Les conflits n’ont pas épargné Lens, notamment pendant la guerre de 100 ans, à la fin du Moyen-âge Lens aura déjà subi 15 sièges !

 

♦ Mardi 26 février 2013
VISITE De la maison de la mémoire
et de l’église saint amé à liévin

Excellente visite d’abord de la Maison de la mémoire, commentée avec beaucoup de passion et d’intérêt par le conférencier (archéologue) qui présenta l’évolution de l aville de Liévin de l’origine à nos jours, la bataille de Lens, la reconstruction de la chapelle du Bois de Riaumont …
 

     

 

 

 

 

 

Ensuite, le groupe se rendit au chevalement de la Fosse 3 de Liévin et à l’église Saint Amé

 

où il put admirer les nouveaux vitraux, oeuvre d’une artiste lilloise, Mme Judith Debruyne, ainsi qu’une oeuvre internationale du sculpteur britannique, Raymond Mason, évoquant la catastrophe minière du 27 décembre 1974.

                                                                          → voir reportage photos

 

♦ jeudi 11 octobre 2012
visite du centre historique minier de lewarde

Exposition « Des machines et des hommes »

 

Visite découverte « Au coeur de la mine »

♦ CONFÉRENCE :  “LA RECONSTRUCTION DE LENS ENTRE LES DEUX GUERRES“
par M. Christophe Lefebvre

Mardi 27 novembre 2012

 

 

♦ VISITE DU CIMETIÈRE DE LENS-EST
     Lundi 25 juin 2012, à 14h30

Fin de la visite des tombes des personnalités lensoises
et présentation du cimetière allemand, par Monsieur Despitch

♦ VOYAGE DANS LE CAMBRÉSIS
    Jeudi 31 mai 2012
La  Commission Histoire du Comité des Sages de Lens sur les traces des premiers habitants de la région de Marquion, Estourmel et Cambrai 

Ce fut une excellente journée, entre temps de canicule la veille et pluie le lendemain, juste ce qu’il fallait pour ces 30 participants qui étaient venus découvrir les empreintes de leurs ancêtres.
Le matin tout d’abord, où nous fûmes accueillis sur la future plate-forme du Canal Seine-Nord-Europe, à Marquion, par les archéologues du site et Madame Favier Assistante de Monsieur Prilaux, Directeur à l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives). Cette visite exceptionnelle due à l’amabilité de Monsieur
Prilaux, qui était intervenu en 2011 à Lens pour nous présenter les découvertes
d’Avion, nous a permis de voir sur le sol, les relevés des anciens greniers ou
habitations. Des analyses sont actuellement programmées pour déterminer la
nature de ces relevés s’agit-il de restes signalant la présence de végétaux ou d’êtres
humains ?  Les fouilles ont permis de trouver dans des tombes des objets funéraires remarquables accompagnant le défunt dans l’au-delà et qui nous ont été présentés dans le site d’accueil. Une vidéo retraçant les différents lieux de fouilles réalisées sur le trajet du futur canal, présentée par Madame Favier, compléta ce retour dans un passé remontant jusqu’à 4000 ans.
Un pique-nique dans le parc animalier d’Estourmel, parc de 12 hectares où se mêlent rhinocéros, et singes et dromadaires et chameaux mais aussi perroquets, émeus, autruches, antilopes, oies, canards, biquettes de toutes races, mais encore Kangourous  portant leur petit dans leur poche ventrale et encore superbes paons et coqs au plumage rutilant en liberté dans le parc etc…
L’après-midi, un accueil dans l’église d’Estoumel où nous furent contées l’histoire de Saint Vulgan et de ce village dont les origines remontent à l’antiquité, ainsi que la vaillance de Reimbold, Seigneur d’Estourmel, qui fut le premier à monter sur les remparts de Jérusalem lors de la Première Croisade menée par Godefroy de Bouillon, fils de Sainte Ide comtesse de Boulogne et de Lens.
Nous avons particulièrement apprécié l’accueil exceptionnel des habitants d’Estourmel : petit café après le pique-nique, pot de l’amitié dans la salle des fêtes de la municipalité.
Enfin, un circuit dans la ville de Cambrai avec visite de la Cathédrale et sur le tracé des fortifications de la ville compléta cette journée bien remplie.
Pour ceux qui s’intéressent à l’archéologie et qui n’ont pu venir : voir sur Google « INRAP fouilles Marquion »
Compte rendu rédigé par Claude Giraud

                                                                    → voir autres photos

 ♦ Conférence de Mme Plessis 
    Lundi 5 mars 2012

                                    (voir article de presse dans la rubrique « On parle de nous »)